bt bt bt bt bt bt
Verdun 1916-Traces  -  1999-2003

Verdun 1916-Traces
1999-2003


" Verdun, ville souvenir
Souvenir personnel d'il y a pres de trente cinq ans. Je suis lycéen. Les libertés adolescentes sont restées sous les pavés. Interne, les jeudis apres-midi sont encadrés. Premiere sortie organisée, promenade vers Douaumont. Nous traversons la ville, comme une bande de gamins de 15, 16 ans peut le faire : joyeusement. Nous empruntons la route qui sortant des dernieres maisons, monte a travers champs, avec devant nous cette masse noire de la foret d'épicéas. Immédiatement derriere les premieres rangées d'arbres, les trous d'obus sont la, avec ce qu'il reste de quelques tranchées. J'avais vu pres de chez moi, 35 kilometres plus au nord, les traces, ici et la, des combats de la seconde guerre mondiale, j'avais joué dans les blockhaus de la ligne Maginot. La tout était disproportionné, sans fin pour le regard : tout avait du etre différent. Quand j'y retourne, le saisissement est toujours le meme : cette foret n'est pas un écrin, elle est un cercueil."
Mon pere


" C'est par les mots que j'ai d'abord rencontré les champs de batailles autour de Verdun. Des quelques rapides séjours de mon enfance dans la Meuse, me restaient les images prégnantes associées a la toponymie des routes. La-bas, les carrefours successifs des routes égrenaient leurs lots de pancartes, annonces des différents cimetieres militaires, allemands, anglais, américains ou français, énumération des monuments de commémoration et mémoriaux en tout genre, de l'Ossuaire aux lieux plus insolites comme la Tranchée des Baionnettes, et autres vestiges de la premiere guerre mondiale, la Voie Sacrée, les villages détruits pour la France, les fortifications, le Mort Homme, la cote 304, Fleury, la butte du Vauquois, le Fort de Vaux, celui de Douaumont... Pendant longtemps je restais seulement avec l'idée abstraite que m'évoquait cette abondance de noms. C'était donc ça Verdun, une terre qui transpirait encore, 80 ans apres, ses morts."
LT