bt bt bt bt bt bt
MAROC  -  EXTRAITS, diaporama sonore, 2008

En 2005, les événements des attaques massives des barrières à Melilla et Ceuta ont été largement médiatisés. Depuis, peu d'images circulent. Les forêts près des enclaves espagnoles ont été vidées. Parallèlement, les migrants se sont progressivement installés dans les quartiers populaires des grandes villes marocaines de Rabat et Casablanca.

En 2007, nous nous rendons pour la première fois au Maroc avec pour objectif de documenter les situations que connaissent les migrants qui transitent par le Maroc. Nous nous intéressons plus particulièrement aux questions des camps informels et du camouflage des migrants dans les régions nord et oriental ainsi que de l'organisation de la vie des migrants à Melilla.

Comment poursuivre un travail de mise en visibilité, nécessaire et indispensable, sans mettre en péril - plus encore - les migrants ?
La place de ce type de travail parait incongrue, ridicule même au regard des urgences sur place face auxquelles l'image ne pourrait répondre immédiatement.
Nombreux sont les obstacles d'un terrain qui ne tolère pas d'appareil photographiques ou sonores.
Et pourtant. Dans la construction des représentations alimentant l'imaginaire associé à la migration, l'enjeu est de résister à des images, des discours et de répondre, par l'image, au déficit visuel et à l'invisibilité - politique - du migrant.
L'enjeu est également de donner à entendre l'expérience extra-ordinaire de la migration, comme un moyen de surmonter les stéréotypes liés à la figure du migrant.

Les migrants rencontrés au Maroc refusent de s'exposer par l'image (plus particulièrement dans les camps) : c'est risquer des représailles, qu'elles viennent des autorités ou des migrants eux-mêmes. A une exception près, les personnes ayant accepté de montrer leurs visages ont été rencontrées à Melilla (Espagne). Quant à la parole, elle se livre en tête à tête exclusivement.

Nous sommes en travail : nous recherchons une forme sonore et visuelle qui s'accorde à ces contraintes et à ces objectifs contradictoires.
Les 3 courtes séquences présentées ici sont des extraits, une première tentative de mise en forme de matériaux encore éparpillés. Le travail final prendra la forme d'une exposition et/ou d'un film.

HC-LT, 2008

2 - Point de passage - Les buses
Une stratégie de passage de la frontière.
Récit de la traversée de la barrière de Melilla par un migrant, photographies du dispositif frontalier.


Voir aussi :
1 - Dans le camp
3 - Camouflages